Charte des Jeunes Anticapitalistes (JAC)

Présentation

Les Jeunes Anticapitalistes (JAC) forment une organisation de jeunes révolutionnaires qui rassemble aussi bien des étudiant-e-s que des travailleuses/eurs (avec ou sans emploi), et qui vise à l’abolition de toutes les formes d’oppression et d’exploitation. Notre objectif est de participer au renversement du système capitaliste et de le remplacer par une société communiste autogestionnaire. Par communisme, nous entendons une société radicalement démocratique où les besoins sociaux sont déterminés par la population dans le respect des équilibres écologiques. Cette transformation radicale n’adviendra que par un mouvement massif autogéré et l’abolition de la propriété capitaliste des moyens de production.

Nous nous inspirons des écrits de Marx ainsi que de nombreux travaux qui se sont inspirés de sa théorie des rapports sociaux, notamment ceux issus de la pensée féministe, écologiste, antiraciste, LGBTQIA+ et anticolonialiste.

Les JAC sont l’organisation de jeunesse autonome de la LCR-SAP.

Organisation

Nous sommes organisé-e-s de manière autogestionnaire : nous tentons de prendre nos décisions par consensus, et les décisions ordinaires sont prises, si possible, à l’unanimité des membres présent-e-s. Les membres présent-e-s doivent compter pour minimum 25% du total des membres. Sont considéré-e-s comme membres celleux qui sont en ordre de cotisation et qui participent régulièrement aux assemblées générales (AG) et aux activités des JAC.

A défaut d’unanimité, le principe du vote à la majorité simple s’applique. L’abstention signifie que la personne qui s’abstient n’a pas d’avis sur la question votée et qu’elle/il suit donc la majorité. Il est également possible de ne pas prendre part au vote, si on considère que la question votée n’est pas pertinente ou qu’elle ne nous concerne pas.

Les décisions extraordinaires, mettant en jeu l’existence, les principes idéologiques et/ou organisationnels des JAC, comme par exemple la modification de la présente Charte, nécessitent la présence de 2/3 des membres des JAC et la majorité qualifiée de 2/3 des membres présent-e-s.

En ce qui concerne l’organisation des AG : un-e modératrice/teur différent-e est choisi-e au début de chaque AG et veille à la répartition équitable de la prise de parole entre les membres présent-e-s ainsi qu’à l’expression du point de vue de chacun-e, y compris sur le plan du genre. Ce-tte modératrice/teur pourra limiter les temps de parole si cela s’avère nécessaire après accord des participant-e-s à la AG.

Un-e secrétaire, qui n’est pas la même personne que la/le modératrice/teur, est également choisi-e selon les mêmes principes afin de rédiger un rapport succinct des principaux arguments mis en avant au cours des débats ainsi que des décisions prises par l’assemblée réunie.

Les AG se tiennent à des intervalles réguliers qui sont d’un maximum de 15 jours en période d’activité. Le lieu et la date de la prochaine AG sont décidés par consensus à la rentrée des JAC.

Les JAC mandatent à la majorité simple certain-e-s membres pour une durée d’un an afin d’assurer certaines tâches. Ces mandats ne peuvent être renouvelés qu’une seule fois et sont révocables à la majorité qualifiée des 2/3 comme pour toute autre décision extraordinaire.

Certains principes généraux sont d’application pour ces différents mandats :

— seule l’AG des JAC peut prendre des décisions politiques ;

— on essaye de répartir les tâches et on ne cumule pas de mandats ;

— nous visons la parité de genre pour tous les mandats.

Les responsabilités prévues sont :

• Des porte-paroles. Elles/Ils sont chargé-e-s de la représentation publique des JAC. Elles/Ils sont également les références vis-à-vis de l’extérieur. Elles/Ils expriment les positions prises collectivement par les JAC en AG, ou, à défaut, se chargent d’assurer la liaison entre les demandes extérieures et les JAC. Les porte-paroles n’ont pas l’exclusivité de ces rôles.

• Un-e trésorier-ère. Elle/Il se charge du lien avec la trésorerie de la LCR (cotisation, argent gagné lors d’activités des JAC ainsi que les frais engendrés par celles-ci).

• Deux responsables de l’ordre du jour. Elles/Ils sont chargé-e-s d’établir l’ordre du jour et de convoquer les AG au minimum trois jours à l’avance. Chaque membre a la possibilité de mettre des points à l’ordre du jour.

• Site Internet : deux personnes sont chargées des publications sur le site web et les réseaux sociaux, ainsi que de la gestion des différentes mailing-listes.

Une coordination est composée des porte-paroles, trésorier-ère et des responsables de l’ordre du jour. Cette coordination est collectivement responsable du suivi du calendrier des activités et des échéances importantes, des commissions spécifiques (vérifier l’avancement des projets), du bon fonctionnement du collectif JAC. Cette coordination ne se réunit pas habituellement en dehors des AG sauf si l’urgence le justifie. Dans tous les cas, les décisions qu’elle aurait prises devront être ratifiées lors de l’AG suivante et l’urgence justifiée.

Au début de chaque année académique, un bilan de l’année précédente sera effectué ainsi qu’une relecture de la charte.

Groupes de travail (GT)

Des groupes de travail peuvent être constitués sur des questions thématiques et/ou en vue d’actions spécifiques à moyen ou long terme. Les groupes de travail existants doivent faire rapport à l’assemblée au moins une fois par quadrimestre de leurs réflexions et de leurs actions.

Formation

Les JAC, avec l’aide d’un GT spécifique ou de tout autre apport extérieur pertinent (organisations, personnalités, etc.), organisent la formation de leurs membres. A cet effet, elles/ils organisent de façon régulière des cycles et/ou écoles de formation auxquelles sont invités à participer les nouvelles/eaux adhérent-e-s et les sympathisant-e-s.

Les formations ont lieu une fois par mois. D’autres formations, à plus grande échelle, visant un public plus large (du type ciné, débat, conférence,…) seront aussi organisées de façon ponctuelle. Des débats sur base d’articles proposés par les membres ont lieu une AG sur deux.

Les JAC participent également aux formations organisées par la LCR.

Membres

Les membres des JAC sont âgé-e-s de moins de 30 ans avec une tolérance pour les moins de 35 ans.

Chaque nouvelle/eau membre est accueilli-e par un-e membre confirmé-e qui lui présente tant les autres membres que l’organisation et ses principes.

Cotisations des membres

Les membres adhérent-e-s versent une cotisation mensuelle de 5 euros minimum, destinée à couvrir les frais d’affiches, les tracts, les fonds de solidarité, etc.

Sanctions

Chaque acte ou comportement qui est politiquement inconciliable avec le projet du groupe ou qui met la sécurité des membres ou de l’organisation en danger est soumis à des mesures de sanction. Les sanctions contre les membres sont l’avertissement, l’exclusion temporaire et l’exclusion définitive des JAC. L’exclusion comme l’exclusion temporaire ou définitive fait partie des décisions extraordinaires et est soumise aux règles spécifiées supra.

Internationalisme

Le renversement du capitalisme ne peut réussir qu’à l’échelle mondiale. Pour y arriver, il est nécessaire de s’organiser à un niveau international, en favorisant la solidarité avec d’autres militant-e-s politiques dans le monde. Dans cette perspective, nous participons aux Rencontres Internationales de la Jeunesse ainsi qu’à l’Ecole internationale des Jeunes de la IVème internationale, qui ont lieu chaque été.